"Mais vous les trouvez où toutes ces bretelles ?"

« Mais vous les trouvez où toutes ces bretelles ? »

Une histoire de lingerie en pièces détachées qui transitent par la chartreuse pour servir de matière première aux créations de la plasticienne rébecca (!) fabulatrice. Des bretelles de soutiens-gorge qui deviennent tour à tour cheveux, tissage, peau, poils, coiffes, grappes … .

De saison en saison, les modèles et coloris passent et ne se ressemblent pas. De ces collections éphémères de lingeries reste toujours des stocks invendus qui alimentent une deuxième économie aux ramifications insoupçonnées. Rachetés à bas coûts puis stockées en quantité industrielle dans un entrepôt au cœur de La Chartreuse, ces pièces détachées de grandes marques sont revendues dans les pays de l’Est à des petits ateliers de confections. Nos voisines n’échappent pas non plus à la mode et l’histoire se répète. Des bretelles non désirées seront jetées par palettes entières.

De l’industriel délocalisé via l’entreprise familiale, les bretelles trouvent leur troisième circuit, celui de l’économie sociale et solidaire alimentant notre part créative. Les stocks qui échappent à la benne se retrouvent dans les bacs des associations de récupération, les costumes de troupes de théâtre, les créations des couturières à domicile, les cadeaux de fête des mères ou encore les œuvres d’artistes comme rébecca (!) fabulatrice.

 

Partagez (!)
Share on FacebookPin on Pinterest